0ff27b5abd54803bc59ca6882fc24

Cette semaine, les bricolages de Cyril Hanouna pour doper les audiences de son émission sont beaucoup commentées dans la presse. Le tweet du Zappeur fou a fait le tour des journaux et ceux qui suivent les médias ont ainsi bien compris l’objectif de la manoeuvre de Cyril Hanouna : prendre un avantage mécanique dans le calcul des audiences pour assurer son leadership dans les audiences communiquées à 9 heures du matin.

Mais tous ces articles (dont le mien évidemment, qui est excellent au passage) pourraient laisser croire que Cyril Hanouna est le seul animateur obsédé par les audiences. Or, du côté des dirigeants de TF1, l’obsession est la même. Et quand Quotidien passe exceptionnellement devant Touche pas à mon poste, c’est une pluie de communiqués qui tombent dans toutes les rédactions et les équipes de Yann Barthès ne se prive pas pour se proclamer à leur tour « Premier talk de france ».

Mais là où Cyril Hanouna va constamment modifier sa formule, changer chaque jour ses crénaux publicitaires, Yann Barthès offre plus de stabilité à ses téléspectateurs, avec une formule bien établie depuis le mois de novembre: première partie de 19h20 à 19h40, une coupure pub, puis une seconde partie de 19h50 à 21h05. Les coupures pub sont systématiquement à la même heure: 20h05 après le lancement des JT historiques et 20h30 juste pour la fin des JT.

Mais alors quelle est la botte secrète de Yann Barthès dont je parle dans le titre de cet article ? La botte secrète est justement cette dernière coupure publicitaire, qui ne dure que 3 minutes. Alors que les chaînes sont autorisées à 12 minutes de publicité par heure avec des coupures durant maximum 6 minutes, le groupe TF1 renonce à 3 minutes de pub sur un créneau hyper prisé par les publicitaires, pour donner un avantage à Yann Barthès sur Cyril Hanouna.

La suprématie de Touche pas à mon poste est incontestable sur le créneau 19h-20h mais pas du tout de 20h à 21h. En frontal, les deux émissions sont au coude à coude et Quotidien est régulièrement devant sur la dernière demi-heure. Ces trois minutes de pub en moins offrent un boulevard à Yann Barthès, pendant le tunnel de pub de TF1 et France 2.

Depuis le début de l’année, Cyril Hanouna a tout tenté sans parvenir à prendre durablement le dessus sur cette dernière demi-heure. Isoler une troisième partie en fin d’émission s’est vite révélée être une fausse bonne idée: quand elle cartonnait, c’était une perte considérable pour le nombre moyen de téléspectateurs de l’audience communiquée. Et quand elle était trop isolée, les téléspectateurs migraient vers Quotidien et gonflaient l’audience de l’émission concurrente.

Le dernier redécoupage, opéré par Cyril Hanouna, a gonflé de 100 000 téléspectateurs, selon des sources internes, l’audience de Touche pas à mon poste. C’est à dire que le matin, quand les audiences des access sont communiquées, il faut retirer 100 000 téléspectateurs environ pour comparer avec l’audience de Quotidien et avoir une estimation du vrai rapport de force entre les deux émissions.

Si bien que si Quotidien décidait de décaler à son tour le début de sa P2 à 20h10, les équipes de Yann Barthès auraient beaucoup plus d’occasions de communiquer sur des audiences supérieures à celles de TPMP. ce serait alors Quotidien qui aurait alors un avantage mécanique avec ces 3 minutes de pub sacrifiées par la direction.