arton88943Ce dimanche, “OFNI l’info retournée” a réalisé la pire audience de W9 de l’année en prime-time, en ne réunissant que 90 000 téléspectateurs. La forte concurrence avec deux films à succès sur TF1 et France 2 est bien sûr une explication évidente à cet échec mais cela n’explique pas tout. Mais alors, pourquoi OFNI ne marche pas ?

Est-ce que l’émission n’est tout simplement pas bonne ?

Au départ assez brouillonne, l’émission a gagné en cohérence semaine après semaine. Bertrand Chameroy a réussi avec ses équipes à trouver le bon dosage entre les parodies, les images détournées, la place consacrée aux invités et l’ouverture à d’autres humoristes. L’ancien chroniqueur de TPMP a une vraie proposition pour traiter l’actualité sous un regard décalé: la promesse de l’émission est tenue. La qualité est d’ailleurs saluée sur les réseaux sociaux, où les retours sont unaniment bons. Ce qui est assez rare pour une émission qui enchaine les échecs d’audience.

gueny

Peut-on parler de rejet du public pour Bertrand Chameroy ?

Bertrand Chameroy réunissait près d’un million de téléspectateurs sur C8 et n’a manifestement pas réussi à faire venir ses anciens fidèles sur W9. Cela pourrait suffire pour développer une théorie selon laquelle les “fanzouzes” de Cyril Hanouna ne lui ont pas pardonné son départ de TPMP et le boycottent sur W9. Mais cela n’est pas très crédible et n’aurait pu avoir qu’un effet marginal.

En revanche, il est probable que Bertrand Chameroy souffre d’un manque de légitimité aux yeux du public. Son jeune âge cache une grande culture politique et un regard très personnel sur l’actualité. La ligne éditoriale de “OFNI” est proche de celle de “Quotidien” mais ne parvient pas à susciter la même curiosité. Seul le temps et une installation sur la durée pourraient permettre à Bertrand Chameroy de pallier ce problème.

La faute à W9 ?

La direction de W9 a clairement commis de nombreuses erreurs dans la programmation de l’émission de Bertrand Chameroy. Programmée au départ en direct le mardi en deuxième partie de soirée, l’émission est passé à l’enregistrement « dans les conditions du direct » dès le deuxième numéro. Un changement qui fait perdre un peu de son charme à une émission. Puis dès le mois de novembre, les dirigeants de la chaîne se sont montrés impatients, en imposant des formules allant à l’encontre du projet de départ. La pire erreur est manifestement l’arrivée d’une tablée de chroniqueurs et de débats à la TPMP au cours du mois de novembre, qui a coûté plus d’un point d’audience à l’émission. En décembre, l’émission finit au plus bas et la chaîne impose 5 semaines de coupure à Bertrand Chameroy

Fin janvier, Bertrand Chameroy revient avec une émission complètement retravaillée et de nouveaux chroniqueurs. L’audience, aidée par une programmation plus favorable en prime-time, est remontée en flèche avec un record à 478 000 téléspectateurs. Programmée tous les mardis en deuxième partie de soirée, l’émission enchaîne les scores corrects à plus de 300 000 téléspectateurs sur quatre émissions consécutives. Et là patatras, la direction se met à déprogrammer l’émission. Sur la période février-mars, seules 4 émissions sont programmées dont une le dimanche en prime-time. Les téléspectateurs sont alors totalement désorientés et commencent à déserter l’émission.

En avril, une nouvelle programmation est fixée pour OFNI: le dimanche en prime-time, enregistré le vendredi, puis le jeudi. Soit J-4 avant diffusion, pas terrible pour une émission traitant d’actualité. Et puis le dimanche soir, c’est la case hyper concurrentielle avec du cinéma sur les deux grandes chaînes et des catas d’audience pour les chaînes de la TNT. Une mission quasi-impossible pour Bertrand Chameroy.

L’audience décline dimanche après dimanche et il faut saluer le travail incroyable de Bertrand Chameroy qui ne se décourage pas dans ce contexte. Il persévère et améliore un peu plus son émission à chaque numéro. Un effort salué par Stéphane Guillon, invité ce dimanche dans l’émission.

guillon

Quel avenir pour Bertrand Chameroy ?

Bertrand Chameroy a encore un an de contrat sur W9 et pourrait faire valoir l’évolution qualitative de son émission pour un retour sur sa case du mardi soir en deuxième partie de soirée.  Mais en télé, c’est toujours compliqué de reconduire une émission en échec d’audience. Comme dirait Cyril Hanouna (ou Maxime Riou je ne sais plus).

Il paraît plus probable que Bertrand Chameroy parte s’épanouir sur une autre chaîne. L’idéal serait qu’il trouve refuge sur une chaîne comme France 4, une chaîne moins exposée aux audiences où il pourrait imposer son style sur la durée. Réponse dans quelques semaines…

(Cet article a été écrit suite à une demande de universfreebox.com. Il est disponible sur leur site)