2048x1536-fit_equipe-tpmp-grand-complet-saison-2016-2017En période de mercato, certains journalistes essaient de deviner quels seront les prochains chroniqueurs de Touche pas à mon poste, une place très convoitée pour les animateurs en manque d’exposition et les jeunes personnalités qui veulent se faire une place dans les médias. Au printemps dernier, de nombreux noms avaient été avancés comme Patrick Sabatier, Camille Lellouche, Guillaume Pley, Hakim Jemili, Benjamin Castaldi ou Capucine Anav. Certains se sont réellement fait une place, d’autres ont vite disparus et il y en a même qu’on a jamais vu.

Après huit mois de diffusion, je vous propose un petit point sur les feuilles de présence des chroniqueurs sur les 159 émissions diffusées dans la saison, en les classant en différentes catégories : les indéboulonnables, les récurrents, les jokers et enfin les chroniqueurs de passage.

Les indéboulonnables

Gilles Verdez, Isabelle Morini-Bosc, Jean-Michel Maire et Matthieu Delormeau sont les chroniqueurs qui cachetonnent le plus dans TPMP. A eux quatre, ils représentent près de 40 % des participations.

Avec 144 participations, Gilles Verdez est le chroniqueur le plus utilisé par Cyril Hanouna. Ses emportements un brin exagérés sont disponibles, même le vendredi quand l’animateur en chef n’est pas là. En fin de saison, il réussira peut être l’exploit d’avoir participé à plus de Touche pas à mon poste que Cyril Hanouna en personne.

Il est talonné par Isabelle Morini-Bosc (139 participations). Jean-Michel Maire a connu deux périodes d’absence suite à sa participation dans les Anges et pour des raisons personnelles mais avec 131 participations, il fait clairement partie des chroniqueurs les plus assidus alors que c’est sûrement un de ceux qui regardent le moins la télévision.

Matthieu Delormeau, arrivé la saison dernière, est à égalité avec Jean-Michel Maire en termes de participations. Paraît-il qu’il a prévu dans son contrat une participation minimale de 3 émissions par semaine.

Les récurrents

Derrière ces indéboulonnables qui ratent très peu d’occasions de montrer leur trombine à la télé, on trouve les chroniqueurs récurrents, ceux qui sont là entre 3 et 4 émissions par semaine. On y trouve Valérie Bénaïm (110 participations), Thierry Moreau (103 participations), Benjamin Castaldi (101 participations) et Jean-Luc Lemoine (98 participations). Benjamin Castaldi est ainsi le « nouveau chroniqueur » qui a le mieux réussi son intégration, au point de décrocher l’animation de deux numéros et d’un prime. Un beau chemin depuis son livre où il critiquait le « despotisme » de Cyril Hanouna.

Derrière ces quatre, il y a une autre nouvelle, Capucine Anav (83 émissions) en net retrait depuis l’affaire de la « tricherie ». Le mois d’avril a été celui où elle a été le moins conviée au tour de la table. Elle devance tout de même Enora Malagré (72 participations), qui a participé à moins d ela moitié des émissions cette saison, et Géraldine Maillet (65 participations) qui se fait de plus en plus rare.

Dans cette catégorie, il faut rajouter les recrues du mois de janvier : Maxime Guény et Agathe Auproux. Apparus en tant qu’experts médias, ils ont tout de suite tapé dans l’oeil de Cyril Hanouna au point d’être intégrés dans l’équipe et réussir à participer à plus d’une dizaine de TPMP par mois. Sur le mois d’avril, Maxime Guény a semblé prendre la place de l’historique Thierry Moreau avec 15 particpations.

Les jokers

Pour compléter la table de 8 à 10 chroniqueurs, Cyril Hanouna fait appel à d’autres chroniqueurs, avec pour chacun un statut particulier. Le soir de la 1000e, ils etaient facilement reperables: c’était ceux assis dans le public.

Caroline Ithurbide est la joker la plus utilisée avec 30 émissions au compteur. La chroniqueuse présente au lancement de Direct8 aux côtés de Vincent Bolloré est une indéboulonnable du groupe.

Parmi les jokers, on trouve aussi des animateurs qui n’ont pas un calendrier leur offrant beaucoup de disponibilité. C’est notamment le cas de Julien Courbet (29 participations) et Cauet (24 participations)

Derrière, on trouve un historique de la bande : Christophe Carrière (21 participations). Il fait partie des quatre avec Thierry Moreau, Jean-Michel Maire et Enora à être dans l’équipe depuis la toute première édition sur France4. Son rôle de « grande gueule » lui a été pris par Gilles Verdez, qui ne lui laisse malheureusement que des miettes.

Enfin, la production peut compter sur Emilie Lopez pour s’asseoir autour de la table en cas d’absence (18 participations) ou encore Damien Canivez, utilisé parfois en expert médias, parfois en chroniqueur.

Les chroniqueurs de passage

Pour cette saison, Cyril Hanouna a usé plus d’une vingtaine de chroniqueurs de passage. Parmi eux, on trouve des anciens utilisés avec beaucoup de parcimonie cette saison : Clio Pajczer, Estelle Denis ou encore François Viot. On trouve aussi Hakim Jemili, présent sur la photo de classe de début de saison mais qui n’a manifestement pas convaincu le patron. Ces chroniqueurs cumulent moins de 10 participations dans la saison et n’ont pour certains connu une unique expérience autour de la table de TPMP.

Le retour des vendredis sans Cyril Hanouna à l’animation est une lueur d’espoir pour tous ces chroniqueurs de passage.

Si on tient compte du nombre total de participations, on pourrait dégager une équipe-type de chroniqueurs pour la saison avec Gilles Verdez, Isabelle Morini-Bosc, Jean-Michel Maire, Matthieu Delormeau, Valérie Bénaïm, Thierry Moreau, Benjamin Castaldi, Jean-Luc Lemoine, Capucine Anav et Enora Malagré.