Rendez-vous au sommet pour Bertrand Chameroy et sa coanimatrice Jill Vandermeulen. Ils rencontrent Nicolas de Tavernost, patron du groupe M6, et Jérôme Fouqueray, directeur de W9, pour faire le point sur la première saison de OFNI et réfléchir à la prochaine saison.

Nicolas de Tavernost: Ah Bernard Chameroy et Adèle Gaulois ! Ça me fait plaisir de vous revoir.

Bertrand Chameroy: Moi c’est Bertrand.

Jill Vandermeulen: Et moi, c’est Jill Vandermeulen. J’ai remplacé Adèle en cours de saison…

Nicolas de Tavernost (après un coup d’œil sur le décolleté): On n’a pas perdu au change, à ce que je vois. Hahaha!

Jérôme Fouqueray (tout bas à Nicolas de Tavernost): Je te conseille son Instagram, c’est une fille qui a beaucoup de talent.

Nicolas de Tavernost: Vous êtes deux personnes de grand talent, je suis très content de vous compter dans mon groupe. Vous êtes content de votre première année chez nous ?

Bertrand Chameroy: Ça a été surtout une année d’apprentissage, mais je crois qu’on a réussi à trouver la bonne formule, en fin de saison. Quelques ajustements et on aura une très bonne émission.

Nicolas de Tavernost: Mais oui. Évidemment, l’année prochaine sera encore meilleure.

Jérôme Fouqueray glisse les résultats d’audience à Nicolas de Tavernost.

Nicolas de Tavernost (à Jérôme Fouqueray): Mon petit Jérôme, tu t’es trompé. Tu as du me donner les scores sur cibles là.

Jérôme Fouqueray: Non, non, ce sont les audiences globales…

Nicolas de Tavernost: Ah oui quand même! Même le 90 000 en prime ?

Bertrand Chameroy: C’était une de nos meilleures émissions…

Jérôme Fouqueray: C’était une émission avec Stéphane Guillon, pas du tout dans notre cible.

Nicolas de Tavernost: Stéphane Guillon sur W9 ? Quelle idée, hahaha !

Jérôme Fouqueray: Mais on a très vite redressé la barre, avec Moundir et Kelly des Marseillais. On avait même réussi à avoir la fille qui avait fait le buzz dans C mon choix.

Jill Vandermeulen: Excusez-moi, je peux sortir ? Je voudrais changer de robe.

Un ange passe

Nicolas de Tavernost: Et donc, on envisage sérieusement de reconduire cette mer… euh cette émission l’année prochaine ?

Jérôme Fouqueray: Alors oui, on voudrait reconduire mais sous une autre forme.

Bertrand Chameroy: Moi, j’aimerais faire une émission beaucoup plus axée politique et parodie. Recruter un vrai pool d’auteurs pour upgrader l’émission. Il faut à tout prix qu’on arrive à inonder le web avec nos sketchs.

Jérôme Fouqueray (gêné): Nous, de notre côté, on a aussi réfléchi à ce qu’on pouvait faire avec toi et ce foutu contrat… euh ton talent incroyable. Et on s’est dit qu’il fallait te rendre beaucoup plus évènementiel…

Bertrand Chameroy: Quoi évènementiel ? Vous n’allez pas me refaire le coup du prime du dimanche ? Moi je veux juste une programmation régulière. Tous les mardis en deuxième partie de soirée, c’était très bien.

Jérôme Fouqueray: Alors, justement, tu vas être content. On s’est dit qu’on pourrait te programmer tous les mardis…. tous les mardis 9, exactement.

Bertrand Chameroy: Ça veut dire quoi « tous les mardis neufs » ?

Jérôme Fouqueray: A chaque fois que le 9 du mois tombe un mardi, c’est pour toi (sauf si c’est une semaine d’élection bien sûr). C’est excellent comme idée: ta case est comme ça hyper identifiée. Le 9, en plus, ça fait un clin d’œil à la chaîne.

Bertrand Chameroy (attrapant son calendrier): Mais il n’y a qu’un mardi 9 dans la saison ! Et c’est en janvier.

Nicolas de Tavernost: C’est très évènementiel (rires). Mais on peut négocier, choisis ton chiffre si tu veux.

Bertrand Chameroy: Mais c’est n’importe quoi.

Nicolas de Tavernost: Non, mais attention, on croit en toi ! Tu ne feras pas que ça dans la saison.

Jérôme Fouqueray: Évidemment. T’es un talent de la chaîne, on va vraiment tout faire pour te développer. Et ça, dans l’ensemble du groupe.

Nicolas de Tavernost: T’es bon en pâtisserie ?

Bertrand Chameroy: Mais je veux continuer OFNI, moi.

Jérôme Fouqueray: Mais tu vas continuer OFNI, évidemment. Mais sous une forme différente.

Nicolas de Tavernost: Oui, on va améliorer cette émission.

Jérôme Fouqueray: On va arrêter tous ces micro-trottoirs qui mobilisent des équipes pour rien, les parodies sur fond vert et ce flash OFNi qui te demande beaucoup trop de temps de préparation…

Jill revient dans le bureau, dans une nouvelle robe encore plus sexy que la précédente.

Jill Vandermeulen: On parle du flash OFNI ? « L’info, on la retourne et on la biaise »(rires)

Jérôme Fouqueray: Il n’y a pas que l’info qu’on veut biaiser, tiens.

Bertrand Chameroy: Mais il va rester quoi de l’émission ?

Jérome Fouqueray: Les images du web, les images de chats tout mignons, les enfants qui pètent, les gros qui tombent. Des trucs qui font rire les jeunes. Inspire toi de ton ami Camille Combal, tiens.

Nicolas de Tavernost: Excellent.

Jill Vandermeulen: Et moi, je deviens quoi ?

Nicolas de Tavernost: Vous ? J’ai pleins d’idées pour vous. Vous pouvez faire la météo, animer le Starquiz. Ou tiens, pourquoi pas M6 boutique ? Valérie Pascale était aussi mignonne que toi quand on l’a embauché.

Jérôme Fouqueray: Putain, c’est vrai qu’elle a été miss France celle-là. Comme quoi…

Bertrand Chameroy (énervé): Mais je vais pas présenter un bêtisier, moi. Je suis pas Justine Fraioli !

Nicolas de Tavernost: Mais ce n’est pas juste un bêtisier…

Jérôme Fouqueray: Entre deux images, tu pourras toujours faire tes petites blagues. Tu pourras même faire Hervé2000 si tu veux.

Bertrand Chameroy: J’aurais préféré continuer mon hebdo…

Nicolas de Tavernost: Non ça c’est pas possible. Ou alors sur 6ter ou sur Teva…

Jérôme Fouqueray: Ou avec la bande du théâtre des deux ânes sur Paris Première (rires)

Bertrand Chameroy: Un changement de chaîne, c’est peut être une bonne idée, oui…

Jérôme Fouqueray: Prenez le temps de réfléchir à notre proposition et on se revoit au plus vite pour signer.

Jill Vandermeulen: Et moi, je tourne quand pour M6 boutique ?

Nicolas de Tavernost: Restez dans mon bureau, on va parler tranquillement de tout ça, tous les deux. Vous voulez pas changer de robe pour vous mettre un peu plus à l’aise ?

Bertrand Chameroy: Et mon projet d’upgrader l’émission avec de nouveaux auteurs ?

Jérôme Fouqueray: Tu sais très bien où tu peux te le mettre, ton projet. Allez, faut laisser Nicolas, il a un dossier plus urgent à régler, là.

Parodie prémonitoire de Cham dans OFNI