Fin septembre, Cyril Hanouna réunit son équipe pour préparer le prime-time « La grande rassrah 3 » diffusé début novembre. La rédaction du Whoo y était. 

(Article hautement parodique)

Cyril Hanouna: Les chéris, en novembre, faut qu’on envoie du lourd en prime. Faut qu’on tape le million et demi. On va se refaire un prime de la grande rassrah.

Emilie Lopez: Yesss. Un bon prime bien marrant, avec plein de caméras cachées.

Agatha Rouland: Ah si c’est ça, le titre ne convient pas. (elle attrape son calepin) J’avais noté « rassrah : moment d’angoisse, utilisé quand ça va mal » et « Darka : moment de délire, utilisé pour tout ce qui est drôle ». Donc logiquement là, ça devrait être la grande darka.

Cyril Hanouna: Non mais cherche pas. La grande rassrah, c’est notre marque pour les caméras cachées.

Fabien Delettres: Et j’ai déjà plein d’idées mon baba. On pourrait faire croire à un chroniqueur que sa mère est morte. On pousse le délire jusqu’à organiser un faux enterrement. Et le jour des funérailles, la meuf, elle se redresse d’un coup de son cercueil. Le truc de fou. Ahaha, on va s’éclater.

Cyril Hanouna (gêné): Euh non, on ne peut plus faire ça. Ça passera pas au niveau du CSA.

Fabien Delettres: Même avec Delormeau ?

Cyril Hanouna: Surtout avec Delormeau. Non, il faut qu’on fasse un prime clean. Qu’est-ce qui avait bien marché la dernière fois ?

Emilie Lopez: Le sketch avec les Castaldi. Ça, c’était génial.

Cyril Hanouna: Très bien. On le refait.

Agatha Rouland: Comment ça « on le refait » ? Qui veux tu qu’on piège cette fois-ci ?

Cyril Hanouna: Bé les Castaldi, bien sûr (rires). On refait le même sketch : Benjamin qui fait croire un truc à son père, ça le rend fou, il rentre dans une colère folle et tout le monde se marre.

Agatha Rouland: Mais il ne va pas se faire avoir une deuxième fois !

Fabien Delettres (dépité) : Mais qu’elle est conne ! Le père Castaldi est dans le coup évidemment. Faut juste penser à lui envoyer le scénario 3 jours avant le tournage, comme la dernière fois.

Cyril Hanouna: Il ne crachera pas sur un tournage. Je crois qu’on est les seuls à le faire tourner, en ce moment (rires).

Agatha Rouland (choquée): Mais ça veut dire que c’est truqué votre truc !

Emilie Lopez: Mais non, c’est du divertissement, ça va. Et puis, comme ça, on n’a pas à se faire chier à cacher les caméras.

Cyril Hanouna (se frottant les mains) : Je la sens bien cette grande rassrah, ça va être énorme les chéris. (s’adressant à Agathe) T’as vu avec la compta ? On a un bon budget pour ce prime ?

Agatha Rouland: Oui, j’ai vu Josette…

Fabien Delettres (la coupe): Josette qui pue, qui pète…

Cyril Hanouna: … qui prend son cul pour une trompette (les deux compères s’éclatent de rire)

Agatha Rouland (inquiète) : Elle a des problèmes , Josette ?

Cyril Hanouna: Mais non, c’est pour la vanne. D’ailleurs, on pourrait en faire un sketch.

Agatha Rouland: C’est-à-dire ?

Cyril Hanouna: On va prendre un chroniqueur et on va prendre son cul pour une trompette.

Fabien Delettres: Ouais trop bon. Il faut prendre une jolie fille pour que ce soit plus drôle.

Cyril Hanouna: On va mettre Kelly et on va la faire péter dans une salle d’attente, chez le docteur. Ça va être ouf.

Emilie Lopez: Baba, t’es un génie.

Cyril Hanouna: J’avoue. Parfois, j’ai l’impression d’être touché par la grâce.

Agatha Rouland (pas convaincue) : Mouais, bof. Donc je disais. J’ai vu Jose.. euh la fille de la compta. Et bien, on a un budget assez serré pour ce prime. Amende CSA, audiences pourries, tout ça. On pourra pas faire de grandes folies. Mais Kelly qui pète, ça devrait le faire.

Emilie Lopez (admirative) : Un vrai génie.

Cyril Hanouna: Fabien, t’as d’autres idées de sketchs ?

Fabien Delettres: On pourrait refaire le coup de la bagarre sur un plateau télé.

Emilie Lopez: Ouais comme tu avais fait quand tu avais piégé Samuel Etienne dans Questions pour un champion.

Cyril Hanouna: C’est pas mal mais c’était chiant à monter avec l’autre société de production.

Fabien Delettres: On n’a qu’à faire ça sur Family Battle.

Emilie Lopez (admirative) : Fort.

Agatha Rouland: Mais non, c’est pas possible. On ne va pas se piéger nous-même.

Emilie Lopez: Laisse les faire, tu vas voir : ils vont trouver une astuce.

Cyril Hanouna: C’est vrai qu’on peut pas piéger l’animateur, vu que c’est moi. Quoi, on pourrait bien, mais c’est un peu gros.

Fabien Delettres: On piège un chroniqueur. Ça, c’est jouable.

Agatha Rouland (désabusée): Déjà que l’émission est une arnaque avec les soit-disant familles. Là, on monterait une arnaque dans l’arnaque.

Cyril Hanouna: Écoute Fabien. Prochain tournage, tu montes une fausse bagarre pendant l’émission. Et on verra à la fin qui on aura piégé. Au pire, on dira qu’on a piégé le public.

Emilie Lopez: T’es un génie, baba.

Cyril Hanouna: Ouais je sais. Mais ça sert à rien que tu me répètes ça, je te remettrais pas à la rédac chef de TPMP (rires).

Emilie Lopez: Tu fais chier.

Agatha Rouland: Et vous avez d’autres idées ? Parce que là, ça fait faible pour tenir tout un prime.

Cyril Hanouna: Au pire, on mettra des caméras cachées de Greg Guillotin.

Emilie Lopez: Ou les 4/3 de Jean-Luc Lemoine…

Fabien Delettres: Non mais faites-moi confiance, je peux encore trouver des trucs drôles pour ce prime. Genre, on pourrait proposer des fausses paparazzades aux chroniqueurs ?

Agatha Rouland: Mais vous pouvez pas piéger autre chose que des chroniqueurs ?

Cyril Hanouna: Pourquoi ? Tu connais des comédiens moins chers sur Paris ?

Emilie Lopez: Y’aurait bien Enora Malagré… (rires)

Cyril Hanouna: Non, non, elle n’est pas du tout dispo. Elle est sur un gros projet là… (tout le monde éclate de rire).

Agatha Rouland: Donc on reste sur le canular avec les chroniqueurs ?

Cyril Hanouna: Oui c’est le plus simple à gérer. Au moins, on maîtrise tout. Y’a pas de mauvaises surprises. Fabien va nous écrire un truc bien drôle.

Emilie Lopez: Franchement, pour l’instant, ça fait un peu cheap cette grande rassrah. On est plus près de « Gag sur gag » que de « Surprises sur prise ».

Cyril Hanouna: « Gag sur gag », putain c’était génial ça.

Agatha Rouland (rêveuse) : Ah vous aviez l’air de bien vous marrer à cette époque-là dans TPMP !

Cyril Hanouna: Je vais envoyer un SMS à mon petit Bertrand pour voir si il peut nous en refaire. Il me mange dans la main, il ne pourra pas refuser.

Emilie Lopez: Bien joué Baba. Mais il manquera quand même un gros sketch pour le prime.

Fabien Delettres: T’inquiètes, j’ai encore une super idée. On pourrait monter un speed-dating avec Maxime Guény où il croirait piéger une fille et en fait, c’est nous qui le piégerons.

Emilie Lopez: C’est un peu tordu mais bougrement intelligent.

Agatha Rouland: L’arroseur arrosé quoi.

Cyril Hanouna: Voilà c’est ça, sauf qu’évidemment Guény sera au courant.

Emilie Lopez: Donc il saura qu’on sait qu’elle sait qu’il sait que c’est une caméra cachée.

Fabien Delettres: Putain t’es chiante avec tes références qu’on n’a pas.

Cyril Hanouna (regardant son téléphone) : Tiens Chameroy m’a répondu. (il lit le message à haute voix). «  Tu peux toujours te brosser Martine »

Agatha Rouland: Ah apparemment, il s’est trompé de destinataire…

Cyril Hanouna (dépité) : Elle comprend jamais rien, c’est pas possible… Bon les gars, je pense qu’on va arrêter là. Fabien, je compte sur toi pour nous préparer une belle émission.

Fabien Delettres: Et moi, je compte sur toi pour bien nous la survendre (rires).

Agatha Roulland (toute fière d’elle): Oui ça va être la grosse darka cette grande rassrah. J’ai bon là ?

Tout le monde quitte la salle de réunion sans daigner lui répondre…